Accueil > Success stories > Andrews, pharmacien
Andrews, pharmacien
2010_07_andrews_asare_2ter.jpgAndrews, 39 ans, est né dans le village de Kengen (Zone Humide d’Amansuri), où il habite toujours, avec sa femme et ses trois enfants. Il est le propriétaire et le gérant d’une petite pharmacie, pour laquelle il possède une licence, et qui constitue son unique activité.  

Même si son intention est de s’installer dans une grande ville, où les opportunités économiques sont bien plus importantes, il dit qu’il souhaiterait rester à Kenger s’il arrive à réaliser son rêve de monter une microentreprise: ouvrir une pharmacie de grossiste, où de plus petits grossistes viendraient acheter leurs produits. 

D’après Andrews, le capital nécessaire pour monter son business de grossiste s’élève à environ 600 GHC (300 €). Jusqu'à présent, il a participé à deux cycles de crédit au sein du projet Microsfere, et lors du deuxième cycle il a reçu un empreint de 250 GHC (125 €). 

Il a utilisé cet argent pour acheter des médicaments en grandes quantités, ce qui lui a permit de négocier des meilleurs prix auprès de ses fournisseurs. Avant de joindre le projet Microsfere, il n’avait jamais suffisamment de liquide, et il était obligé d’acheter en petites quantités à des prix moins avantageux. 

Concernant l’impact du projet sur les ressources naturelles, Andrews pense qu’il y a une diminution de l’utilisation néfaste des ressources, mais considère qu’il y a des marges d’amélioration, car des gens continuent occasionnellement à couper des roseaux dans la zone humide pour la construction/réparation de leurs maisons, et consomment encore occasionnellement les œufs de tortues de mer quand ils tombent sur un nid sur la plage.

07/2010