Accueil > Success stories > Paul, vendeur de poisson
Paul, vendeur de poisson
2013_03_paul_kaku.jpgPaul vit avec sa femme Grace et leurs cinq enfants dans le village côtier d’Elloyin, dans la zone humide Amanzuri. Avant leur participation au projet de Microsfere, le ménage dépendait complètement des revenus de l'activité de confection de Paul.

 

Paul et son épouse ont  décidé ensemble de participer au projet Microsfere il ya environ 4 ans, pour diversifier les revenus du ménage. Ils ont été inclus une première fois dans un cycle de microcrédit et ont commencé une activité de fumage de poisson. Ils ont utilisé l’argent du prêt pour acheter l'équipement nécessaire (comme un tonneau et un treillis métallique) et du poisson frais, qu’ils fumaient avant de le revendre. Grâce aux économies de cette activité et à un deuxième prêt, ils sont parvenus à acheter un congélateur, qui leur permet de revendre du poisson frais tout au long de l'année.

Grace a suivi il ya deux ans la formation de Microsfere pour la création des fumeurs Chorkor, proposée à tous les poissonniers. Elle a ensuite demandé et obtenu un prêt pour créer un fumeur chorkor, qu'ils ont utilisé depuis pour fumer le poisson, abandonnant ainsi les méthodes plus anciennes et plus inefficaces de fumage. 

De par la diversité de leurs activités économiques (couture, vente de poisson frais, vente de poisson fumé au chorkor), la famille parvient désormais à payer sans difficulté les frais de scolarité des enfants. L’aîné a même été inscrit à l'université. Paul a confirmé à Microsfere qu’ils mangent désormais des repas convenables tous les jours, ce qui n'était pas toujours le cas avant la diversification de leurs activités. Ils ont également des plans concrets pour l'avenir proche : ils souhaitent acheter un générateur afin de régler le problème des coupures de courant, qui sont fréquentes, et qui affectent l’efficacité du congélateur, et acheter un deuxième congélateur afin de développer davantage l'activité de vente de poissons frais.

03/2013