Accueil > Success stories > Sarah, vendeuse de légumes et d’huile de palme
Sarah, vendeuse de légumes et d’huile de palme
2010_12_sarah_ketewaba_bis.jpgSarah vit à Adianom, son village natal, qui se situe dans la partie nord du Parc National de Kakum et qui est accessible par une route forestière difficilement praticable pendant la saison des pluies. 

Sarah n’a pas voulu participer au premier cycle du projet de Microsfere, par manque d’intérêt. Cependant, après avoir eu des échos très positifs de la part de ses amies concernant l’impact du projet sur leurs bénéfices, elle décida de joindre un groupe récemment formé.

Son groupe est constitué de 9 femmes, toutes impliquées dans le petit commerce (huile de palme, poisson fumé, plats préparés, provisions alimentaires, etc.). En tant que nouveau groupe, chaque membre a reçu un prêt de 150 GHC (environ 75 euros). Ce prêt est censé augmenter lors des cycles suivants, en fonction de la performance de ses membres. 

Sarah a investit son prêt dans la production d’ignames et de tomates, ainsi que la préparation de poissons frits et l’achat des fruits de palme afin de les transformer en huile de palme. Elle vend tous ces produits au marché local. 

Soucieuse d’améliorer ses compétences de vendeuse, elle participa à la formation au commerce offerte par Microsfere fin 2010. Cette formation était composée des modules suivants: 1) Entreprises & développement de business plan, 2) Communication, 3) Gestion efficace du temps et des ressources, 4) Epargne et augmentation des bénéfices, 5) Comptabilité, 6) Service clientèle et marketing, 7) Diversification des produits et opportunités d’investissement, 8) Analyse des couts-bénéfices, 9) Différence entre revenus et bénéfices, et 10) Gestion de crédit. 

Sarah explique que maintenant elle sait comment calculer ses bénéfices et comment suivre la règle des 40/40/20 pour les bénéfices (investir 40%, épargner 40%, dépenser 20%). Par ailleurs, la formation l’a aidé à comprendre l’importance d’établir de bonnes relations avec les clients, et a augmenté sa confiance en elle dans son rôle de vendeuse. 
04/2011