Accueil > Success stories > Peter, éleveur
Peter, éleveur
2013_09_peter_kofie_2bis.jpgPeter est né et a grandi dans le village de Kengen, dans la zone humide Amanzuri. Contrairement à certains villageois, il n'a jamais souhaité quitter le village pour travailler dans les grandes villes. Lui et sa femme travaillent tous deux, lui en tant que menuisier-charpentier et éleveur de porcs et sonson épouse vend des produits en plastique. Ils ont quatre enfants, dont trois vont à l'école, car le dernier est encore trop jeune. 

Il s’est inscrit au projet Microsfere pour son activité d'élevage de porcs, car il voulait augmenter son cheptel (2 porcs initialement). Il s’occupe de ses animaux tôt le matin et à la fin de la journée, ce qui lui permet de réaliser son activité de menuisier la journée. Si les deux activités sont rentables, Pierre nous a indiqué que l'élevage de porc est plus lucratif. 

Pierre utilise l’argent du microcrédit Microsfere pour acheter des porcelets et des aliments pour ses animaux. Un porcelet coûte environ 40 euros ; après plusieurs mois d'elevage, il parvient à le revendre environ 230 euros. Idéalement, il préfère aller vendre ses animaux en ville, à Takoradi, mais parfois il peut également les vendre à des traiteurs alimentaires locaux. 

Grâce à sa participation au projet Microsfere, Pierre a réussi à augmenter son stock permanent de 2 à 8 porcs ; il parvient également à réaliser des économies et à payer les frais de scolarité de ses enfants. A l’avenir, il souhaite mettre en place une unité d'élevage de volailles. 

Peter a suivi les deux formations (développement d’entreprise et formation technique sur l'élevage porcin) dispensées par Microsfere il ya trois ans. Il nous a indiqué que la formation technique lui a appris à prendre mieux soin de ses animaux et à reconnaître les porcelets sains avant de les acheter. La formation sur le développement d’entreprise lui permet de calculer les bénéfices de son entreprise.

11/2013